C'est toujours quand vous ne pouvez pas avoir accès aux informations qu'il se passe quelque chose... dans mon cas ma connexion Internet repose sur un téléphone portable en ce moment ce qui n'est pas particulièrement pratique et économique !

Selon Longitude 181 le gouvernement polynésien confirme vouloir s'engager dans la protection des requins.

Quelques bémols toutefois :

  • aucune date n'est fixée mais le processus sera long selon le ministre
  • le projet reste flou et ouvert au lobbying des pêcheurs

Néanmoins dans les points positifs il semble que le gouvernement veuille interdire strictement et rapidement la pêche aux requins dans les passes ; comme les passes sont les sites de plongée les plus fréquentés cela me semble être un moyen de temporiser : les pêcheurs continuent de massacrer les requins au large mais les plongeurs ont droit à quelques miettes, ni vu nu connu.

Toutefois, le ministre continue à faire allusion à l'interdiction de commercialisation des ailerons de requins, mais là aussi les termes employés sont volontairement flous : « projets », « en cours de validation ».

Il semble que le gouvernement veuille mettre en place un plan d'étude des populations de requins avant de mettre en place une législation ce qui veux dire que cela va prendre des années ; c'est également une mesure dilatoire classique : créer une commission d'étude...

Quant au « classement de certaines espèces de requins en animal protégé » c'est un peu du foutage de gueule intégral : il me semble que le requin baleine et le grand requin-marteau fréquentent les eaux polynésiennes et figurent déjà sur les listes de l'IUCN.

La surprise vient de la volonté d'interdire le feeding, tout du moins dans les passes, cette pratique est en effet particulièrement nuisible pour les requins et présente un risque d'incident ou d'accident réel.

Bref je ne suis pas tendre et reste extrêmement critique vu que de telles promesses avaient été faite il y a de cela deux ans, toutefois c'est la première communication officielle du gouvernement de Monsieur Oscar Temaru sur ce sujet donc cela bouge un peu...

L'élément extraordinaire de ce dossier ce sont les 38000 signataires de la pétition pour l'interdiction de la commercialisation des ailerons. Pour un sujet tel que celui ci c'est un réel succès et cela montre que beaucoup de personnes dans le monde comprennent le rôle indispensable des requins dans la chaîne écologique.

Voici en vrac pourquoi la protection des requins polynésiens est indispensable et souhaitable :

  • le requin n'est quasiment pas consommé en Polynésie, de plus c'est un demi dieu dans la mythologie polynésienne
  • la superficie maritime de la Polynésie est de 4,5 millions de kilomètres carrés (en gros l'Europe sans l'ex URSS) et une législation unique s'applique
  • les exportations passent par un seul point (Papeete) ce qui veut dire que les contrôles seront efficaces
  • la mise en place d'une législation de protection des requins permettra de faire boule de neige et de s'appuyer sur l'exemple polynésien auprès d'autres pays

Mais le plus important c'est vous qui, pendant ces deux années, avez revendiqué votre engagement en faveur de la protection des requins en Polynésie française auprès du gouvernement. Il est beaucoup trop tôt pour crier victoire, en revanche il n'est jamais trop tard pour dire merci pour tous les efforts accomplis en espérant que la protection des requins en Polynésie devienne une réalité.

En attendant nous ne pouvons être que vigilant.