Peches: Faits et chiffres

                                

                                                                   FAITS ET CHIFFRES

En général, les requins ont une croissance lente, une maturité tardive, un faible taux de

reproduction et une durée de vie élevée (Cailliet et al 2005).

Les populations n’augmentent que très lentement ce qui les rend extrêmement

vulnérables à la surexploitation ; elles ont beaucoup de mal à se reconstituer une fois

qu’elles ont été décimées (Camhi et al 1998).

On compte par exemple parmi les cas extrêmes :

 

le requin sombre dont les femelles ne se reproduisent pas avant l’âge de

20 ans en Atlantique ;

 

 

l’aiguillat commun dont la durée de gestation est d’environ deux ans ;

 

le requin taureau qui ne donne naissance qu’à deux jeunes à la fois ;

 

le requin pèlerin dont la durée de vie est estimée à 50 ans (Camhi et al

1998, Fowler et al 2005).

 

 

LES REQUINS EN EUROPE

 

Les eaux européennes abritent environ 70 espèces de requins différentes, plus de

50 espèces de raies et sept espèces de chimères (Walker et al 2005).

 

 

Les requins et les raies sont présents des eaux froides de la Mer du Nord jusqu’ aux

eaux plus chaudes de la Mer Méditerranée, depuis les estuaires jusque dans les

grands fonds.

 

 

Leur taille est variable et peut aller de moins d’un mètre comme pour l’aiguillat

commun à plus de 12 mètres dans le cas de l’immense requin pèlerin

 

EMBARGO - 10.30 GMT, 30 AOUT 2006

UTILISATION DES REQUINS

- Pendant des siècles, les requins ont été recherchés pour leur viande, leur peau,

l’huile de leur foie, leurs ailerons et leurs dents. Beaucoup plus récemment, c’est

aussi pour le cartilage de leur squelette qu’ils ont été pêchés. Ils sont également

recherchés par les pêcheurs sportifs.

Nageoires :

 

Les parties les plus prisées d’un requin sont généralement ses nageoires,

appelées communément ailerons, qui constituent le principal ingrédient de la

soupe à l’aileron de requin. Ce met traditionnel chinois coûteux est de plus en

plus accessible et consommé compte tenu du nouvel essor économique de la

Chine. (Clarke and Mosqueira 2000) ;

 

 

L’ensemble des nageoires d’un requin peut coûter plus de 700 dollars

américains le kilo (Fowler et al 2005) et on estime que le marché mondial des

nageoires de requins connaît une croissance de 5 pour-cent par an (Clarke et

al 2005) ;

 

 

Globalement, la participation de l’Europe au marché des ailerons de requins

de Hong Kong s’est accrue. Alors que les nageoires importées d’Europe ne

représentaient qu’une part négligeable au début des années 1990, elles

constituent aujourd’hui pratiquement un tiers des importations totales

connues. L’Espagne est de loin le plus important exportateur d’ailerons au

monde (Clarke and Mosqueira 2002) ;

 

 

Parmi les espèces de requins d’Europe les plus représentées sur le marché des

nageoires figurent le requin marteau, le requin peau bleue, le requin taupe bleu, le

requin pèlerin et l’aiguillat commun (Rose 1996).

 

 

PECHERIES EUROPÉENNES DE REQUINS

- Quelques-unes des nations qui pratiquent le plus la pêche aux requins se trouvent

en Europe (Walker et al 2005).

- En 2003, l’Indonésie était le premier pays pêcheur de requins au monde, suivie de

Taiwan et de l’Inde. L’Espagne se trouvait en 4

èmeposition, les USA en 5ème

, la France en 12ème, le Royaume-Uni en 14ème et le Portugal en 16ème (Lack and Sant2006).

- Entre 1990 et 2003, le total des captures de requins enregistrées dans le monde a

augmenté de 22 pour-cent, 80 pour-cent de cette augmentation étant le fait de 20

pays (dont l’Espagne, le Portugal, le Royaume–Uni et la France) (Lack and Sant

2006).

- Au cours de cette même période, la part de l'Espagne dans le nombre total de

requins capturés dans le monde est passée de 2% à 7,2% (Lack and Sant 2006).

- En 1997, l’Espagne a enregistré la plus grande quantité annuelle de requins

capturés au monde avec près de 100.000 tonnes (Clarke et al 2005).

- Quatre-vingts onze pour-cent des captures de requins enregistrées en Europe

 

EMBARGO - 10.30 GMT, 30 AOUT 2006

proviennent de l’Océan Atlantique.

- Les requins et les raies sont capturés accidentellement à la palangre, à la senne ou

au chalut ainsi que par d’autres types de filets ciblant d’autres espèces, mais font

également l’objet de pêches dirigées (Walker et al 2005).

- Toutes les pêcheries traditionnelles européennes ciblant des espèces de requins et

de raies ont connu un déclin, conséquence de la surexploitation et de la diminution

des populations (Pawson and Vince, 1999).

- Dans l’ensemble, les débarquements de requins capturés dans les eaux

européennes ont diminué au cours de ces dernières années. La seule exception

frappante est l’Espagne dont les débarquements ont été multipliés par huit ou neuf.

Tableau 1 : Captures de requins déclarés par les pays de l’UE en 2004 (en Tonnes)

– Données FAO

Pays Total en

2004

Océan Atlantique

Océan Indien

Océan Pacifique Sud

 

Espagne 51,071 42,364 4,969 3,736 2

France 21,613 21,306 307

Royaume-

Uni 16,066 16,033 33

Portugal 12,765 11,523 1,242

Irlande 5,043 5,043

Belgique 2,505 2,505

Italie 1,061 1,061

Grèce 925 925

Estonie 922 922

Allemagne 859 859

Iles Feroe 687 687

Pays-Bas 631 631

Danemark 402 402

Suède 285 285

Lituanie 101 101

Malte 26 26

Chypre 13 13

Slovénie 5 5

Pologne 1 1

Total 114,981 104,692 6,211 3,736 342

LE COMMERCE EUROPÉEN DE REQUINS

- Entre 1990 et 2003, les exportations mondiales de produits issus de requins ont

doublé et ont atteint 86 500 tonnes pour un montant approximatif de 250 millions de

dollars américains.

- En 2003, le Panama, le Costa Rica et l’Espagne ont remplacé le Danemark,

EMBARGO - 10.30 GMT, 30 AOUT 2006

l’Allemagne et la Norvège au palmarès des dix pays exportant le plus de requins

(Lack and Sant 2006).

- En se basant sur les chiffres des captures mondiales et des importations et

exportations de requins de 2003, l’Indonésie, l’Espagne, les USA, le Japon, le

Royaume-Uni et la Nouvelle Zélande apparaissent comme les principaux acteurs

mondiaux de la production et du commerce de requins (Lack and Sant 2006).

- Les exportations mondiales de nageoires de requins ont fluctué mais la tendance est

désormais repartie à la hausse (Lack and Sant 2006).

- En 1999, l’Espagne s’est placée en tête d’une liste de 85 pays fournisseurs

d’ailerons de requins non préparés (salés ou congelés) sur le marché de Hong

Kong. Elle a fourni plus d’un quart du marché (en poids) (Clarke and Mosqueira

2000).

- Les autres pays européens ayant exporté des nageoires vers Hong Kong cette

année-là sont la Belgique et le Luxembourg, le Danemark, la France, l’Allemagne, la

Norvège, le Portugal et le Royaume-Uni.

- La contribution européenne au marché des ailerons de requins de Hong Kong s’est

accrue de manière significative au cours des années 1990, passant d’un niveau

négligeable à plus de 27 pour-cent (Clarke and Mosqueira 2000).

L’ESPAGNE SE DÉMARQUE

- Le rôle de l’Espagne dans la pêche et le commerce de requins a considérablement

augmenté depuis 1990. Les captures de requins enregistrées par le pays sont

constituées d’approximativement un tiers de requins peau bleue et un cinquième de

requins taupes bleus

 

. Voici quelques exemples de la suprématie de l’Espagne sur

la production mondiale de requins :

 

 

1997 – quantité annuelle de requins débarqués la plus importante au monde

avec pratiquement 100.000 tonnes (Lack and Sant 2006);

 

 

1999 – premier fournisseur mondial d’ailerons de requins à Hong Kong avec

2.000 tonnes soit plus d’un quart du marché total (Clarke and Mosequeira

2000);

 

 

2003 – leader mondial des importations de produits issus de requins avec 15

pour-cent du total mondial, (5 pour-cent en 1990) (Lack and Sant 2006);

 

 

2004 – responsable de 45 pour-cent du total des captures de requins en

Europe avec environ 50.000 tonnes.

 

 

PÊCHE AUX REQUINS HORS DE L’EUROPE PAR DES BATEAUX EUROPÉENS

- Les pays de l’UE ont des bateaux qui pêchent loin de l’Europe ;

- Ces navires européens naviguent parfois sous pavillon de complaisance ;

- Ils peuvent débarquer leur pêche dans des ports situés en dehors de la

Communauté Européenne.

- La contribution européenne au marché des ailerons est probablement sous-estimée.

Les débarquements de nageoires de ces navires pêchant loin de l’Europe peuvent

être attribués à d’autres pays.

EMBARGO - 10.30 GMT, 30 AOUT 2006

STATUT DES ESPÈCES DE REQUINS SELON LES CRITÈRES DE LA LISTE

ROUGE DE L’ UICN

- Plus d’un tiers des espèces de requins et de raies européennes dont le statut de

conservation a fait l’objet d’une évaluation par l’UICN – Union Mondiale pour la

Nature sont considérées comme menacées (Vulnérable, En danger ou En danger

critique d’extinction), 20 pour-cent supplémentaires risquant de le devenir dans un

futur proche.

DEVENUES RARES

Plusieurs espèces abondantes par le passé sont désormais particulièrement rares,

principalement en raison d’une surexploitation

- Le pocheteau gris – listé comme En danger critique d’extinction dans tout l’Atlantique

Nord Est et en Mer Méditerranée.

- La raie guitare commune – proposée pour une inscription dans la catégorie En

danger en Mer Méditerranée.

- La pastenague commune – considérée comme Vulnérable en Atlantique Nord-Est et

Quasi menacée en mer Méditerranée.

- L’aigle de mer commun – susceptible d’être proposé comme Quasi menacé en Mer

Méditerranée.

- Le requin renard commun – considéré comme Quasi menacé dans l’Atlantique Nord-

Est et proposé comme Vulnérable en Mer Méditerranée.

- Le poisson scie commun – listé comme En danger critique d’extinction, mais

considéré comme déjà disparu dans les eaux européennes.

- Les deux espèces de requin globalement considérées comme les plus abondantes

au monde à l’état sauvage, le requin peau bleue et l’aiguillat, ont toutes deux fait

l’objet d’une sévère surexploitation dans les eaux européennes. Ces deux espèces

sont désormais considérées comme étant respectivement En danger critique

d’extinction et Vulnérable, selon les critères de la Liste Rouge.

 

 

LES REQUINS SONT VULNÉRABLES :

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site