Plaidoyer pour les requins

                                                          
                  
                          
                                                      
                                                           Introduction

Je vis une histoire avec les requins depuis toujours... de l'étal du poissonnier aux grands aquariums Français... Imprégné de documents cinématographiques et d'articles encyclopédiques depuis mon enfance, j'ai toujours su qu'un jour je nagerai avec ces merveilles animalières que sont les requins. Ma première vraie plongée en Méditerranée, a été une révision de tous ces ouvrages dédiés au monde marin. Mon rapport de fin de Second Cycle universitaire, “Les organes sensoriels des Sélaciens” ( poissons cartilagineux dont font partie les requins, les raies et les chimères), m'entraînent pendant des heures merveilleuses dans les abysses des archives de la faculté... Plus je lisais, plus mon futur s'annonçait aquatique. Je le savais et je le sais encore plus actuellement.

En France, les requins ne sont pas un sujet courant de recherche, il aurait fallu partir aux Etats-Unis, en Australie ou en Afrique du Sud.

Voyages que je n'ai pu effectuer à cette époque. Vivant dans l'hémisphère Sud depuis 15 ans, au gré des expériences professionnelles et familiales, je vis avec et pour les requins au fil des occasions. J'ai fondé une association, loi 1901, “CARCHARODON” dont l'objectif principal est de mieux faire connaître ce groupe au grand public et surtout aux jeunes générations, confirme mon sentiment premier. Les dissections ou les conférences organisées avec des scolaires montrent l'intérêt inné de tout un chacun. Ce genre de sensibilisation, quant à la nécessité de mieux connaître pour mieux protéger notre planète, est une des voies à la sauvegarde de notre patrimoine naturel.

Au nom de la survie des océans, il faut accepter la présence des requins et les respecter pour ce qu'ils sont et ce qu'ils font au niveau de l'équilibre général. Cet ouvrage est un plaidoyer pour un prédateur en péril. On massacre sans compter, sans se soucier des conséquences et les personnes hurlant leur colère contre les baleiniers ou les phoquiers ne s'émeuvent pas du carnage sous-marin dont sont victimes les squales.


Ailerons de requin

Les chiffres varient, mais la barre des cent millions d'individus pêchés est franchie depuis plusieurs années... pour récupérer des produits de base, comme la chair, mais aussi pour approcher des paradis culinaires douteux avec les “ailerons” (principal ingrédient d'un potage oriental fort prisé et très cher, de l'ordre de 3000 frs/Kg) . La façon de s'approprier les nageoires relevant plus d'une boucherie de bas étage que d'une pêche classique défendable, effectuée avec un certain état d'esprit. Des voix commencent à s'élever pour une définition de la protection des squales au niveau international, mais au vu du respect des conventions internationales pour les cétacés, je doute fort que l'Homme dans son ensemble, et notamment les pêcheurs se sentent concernés par ces mesures. Depuis que je pratique la mer et les marins, c'est valable dans d'autres domaines, je n'ai toujours pas compris que les principaux intéressés ne voient pas leurs propres avantages dans le respect de leur lieu de travail, c'est à dire les océans et de leur équilibre. “Tuer la poule aux oeufs d'or”, maxime triviale qui ne fait réfléchir les principaux responsables, qu'après leur période d'exploitation des lieux.

J'ai également eu droit, certaines fois, lors de discussions animées, à des conclusions hautes en couleur sur la fin du système, dont nous faisons partie et eux aussi. La fin du monde étant inéluctable, ils attendent en continuant leurs exactions... Les nouvelles technologies en terme de pêche industrielle ont fait du mal dans toutes les ressources marines.

Les relations liant le pêcheur aux requins sont complexes; je le concède et le respecte pour un des métiers les plus contraignants de notre société. Mais actuellement, les conditions de travail, même si elles restent à mon avis les plus dures qui soient, ont largement évolué au niveau des cadences infernales, des horaires, des risques encourus à l'égard des requins. Même en faisant l'effort, avec ce que les gens pensaient au mépris de l'environnement il y a encore quelques années, la compréhension de tels actes de cruauté envers des animaux, si dangereux soient-ils, est inexplicable.


Depuis 20 ans, partout dans le monde, l'exploitation commerciale des requins a enregistré une forte progression. Surtout depuis 20 ans, avec l'explosion de l'économie mondiale et de l'Extrême-Orient en particulier. Le boom technologique en terme de navigation a augmenté le nombre de zones de pêche de façon exponentielle. En 1950, environ 272 000 tonnes ont été débarquées. En 1996, les quantités débarquées ont atteint 760 000 tonnes (chiffres FAO). La chair des requins est une source bon marché de protéines pour des millions de petits pêcheurs. Souvent, on coupe les ailerons et on rejette les animaux mutilés dans l'eau. La peau, les dents, les cartilages et l'huile du foie sont également utilisés et vendus selon la nationalité des pêcheurs. La cupidité est au rendez-vous car ces produits de base représentent des valeurs commerciales conséquentes.

L'Homme tue les requins depuis toujours pour différentes raisons :

pour manger, pour se procurer des sensations et ramener des photographies-souvenir d'un goût douteux, pour le plaisir de tuer “Un requin”, pour récupérer des substances particulières aux squales (comme le squalène contenu dans l'huile de foie utilisé dans différentes industries)...


La pêche excessive est un grave problème pour les pêcheries du monde entier, car elle contribue à réduire les populations de requins et peut entraîner des déséquilibres incommensurables dans les chaînes alimentaires.

Les spécialistes expriment leur inquiétude au sujet des effectifs de populations de nombreuses espèces de requins. Certaines ont un cycle de croissance lent et un taux de fécondité faible. Ceci explique que les requins sont très sensibles à la surexploitation car il faut de nombreuses années pour reconstituer les stocks et encore plus de temps pour réequilibrer les différents biotopes affectés. La biologie et le physiologie complexes des squales explique les fluctuations des populations comme les raies et les chimères. A toutes ces espèces si différentes, elles présentent quand même des caractères morphologiques externes communs.

                                                   

 

 

                                                  PLAIDOYER POUR LES REQUINS

Sur les 100 espèces de requins exploitées par l'Homme, il est clair qu'une vingtaine ne soient vulnérables, menacées ou en

voie de disparition.


Photo prise en aquarium, à ne jamais faire bien entendu, en pleine mer

Parmi les plus gravement menacées d'extinction, il faut citer: le requin soyeux, le requin-pèlerin, le requin taupe commun, l'aiguillat commun, le requin de sable et le requin taupe bleu. Sans parler des espèces prisées par des hommes en quête de sensations comme le grand requin blanc ou le requin-mako, lors de parties de pêche organisées, pour des gens peu informés ou par des sans-scrupules.

Les requins sont des prédateurs, omniprésents en bout de chaînes alimentaires. Le constat est le même dans tous les écosystèmes, si on perturbe un maillon, c'est l'édifice tout entier qui est malmené, jusqu'à un degré de non-retour. Ces seigneurs de la mer éliminent les poissons malades, les animaux génétiquement déficients, les cadavres avec leur rôle d'épurateur biologique indispensable, permettant ainsi un équilibre des océans. Un pêcheur basé à La Réunion, me relatait, expérience de 15 ans faisant foi, que les marlins des Caraîbes ne se défendaient quasiment pas et qu'une quinzaine de minutes suffisaient à les remonter. A taille équivalente, il fallait livrer de longues batailles, en durée et en énergie, avec ceux de La Réunion. Le constat est simple et tristement parlant, les quantités de prises de requins dans l'atlantique sont telles que la gestion naturelle de poissons, notamment les grands pélagiques, dont les marlins, ne se fait pas correctement. Un individu faible ou peu rapide se fera dévorer à La Réunion alors qu'aux Antilles, vu la plus faible densité relative de requin, il pourra survivre et vieillir... Cette limite de l'extension de populations de poissons, toutes espèces confondues, est indispensable à une bonne marche de l'écosystème tout entier.

Toutes les interactions possibles entre les organismes sont maintenues à une certaine valeur seuil, et ce depuis des millions d'années. Ce seuil a, pour certaines espèces, été atteint entraînant à court terme la disparition pure et simple de la surface de La Terre. Il est calculé à partir de paramètres de reproduction et de coefficient d'alimentation. Avec les méthodes d'analyses et de modélisation actuelles, nous saurions établir des limites dans la gestion des stocks de requins (et d'autres espèces halieutiques) afin d'exploiter intelligemment les ressources des océans et ne pas arriver à des extinctions massives, catastrophiques pour notre planète.


  Il suffirait d'un moratoire et d'un respect des périodes de reproduction, associé à des réserves sanctuaires, pour que chacun trouve son compte, les pêcheurs et les requins. Discours intellectuel dans un monde si matériel..

Les requins ne sont pas cruels. Ils n'ont aucune conception du bien et du mal... Nous devons nous garder de les juger selon nos critères humains. Il faut les considérer parce qu'ils sont des prédateurs que des siècles d'évolution ont adaptés à la chasse.

 Tuer pour eux est la seule manière de survivre...

Cette vieille histoire de 400 millions d'années, est aujourd'hui menacée par une espèce animale, super-prédatrice, cupide et opportuniste, j'ai cité l'Homo sapiens, qui n'a de sage que le nom dans ce contexte aquatique. Lui, qui en a quelques 30 ans d'exploitation, a l'outrecuidance de pouvoir bousculer un gigantesque écosystème, lieu d'origine et avenir de la vie, dans une indifférence quasi-générale. Urgence, le mot est lancé. Nous sommes tous responsables et chacun a un rôle à jouer, aussi minime qu'il soit. Politiques, enseignants, parents, marins, pêcheurs, associations, fondations, dirigeants agro-alimentaires, fabricants de cosmétiques, décideurs de tout genre, consommateurs, vous... Nous sommes sur le même bateau-planète et devons forcer dans le même sens, c'est une question d'intérêt international. Ceci est un plaidoyer pour des seigneurs de la mer que sont les requins.


 Huit Ordres, vingt deux familles et une cinquantaine de genres (pour l'instant) se déclinent les presque quatre cents espèces de requins.

Ce sont des poissons, donc des vertébrés, au même titre que les batraciens, reptiles, oiseaux et mammifères. Ouvrir et fermer leur gueule fut un avantage considérable pour la capture des proies et une étape ultime dans l'évolution des dits-vertébrés. Leur squelette est cartilagineux, comme les raies et les chimères. A toutes ces espèces si différentes, elles présentent quand même des caractères morphologiques externes communs

 

 

                                         COTE DE MAILLE

                                         ET

                                         ARMES FATALES 

 

 La peau des squales a une structure unique, elle est composée d'écailles (placoïdes comme diraient les biologistes), véritables petites denticules orientées vers l'arrière qui n'altèrent en rien leur hydrodynamisme, bien au contraire. L'alignement régulier de ces écailles particulières facilite l'écoulement de l'eau, réduisant ainsi au maximum les turbulences produites par leur déplacement, avantage considérable pour un prédateur.


Machoire

 Les dents, de leurs impressionnantes mâchoires, ne sont que des dérivés successifs de ces écailles transformées au cours de l'évolution. Elles sont complètement adaptées au régime alimentaire, plates telles des broyeurs de coquilles de mollusques, d'oursins ou de crustacés; effilées et longues pour attraper des congénères; triangulaires aux bords dentées pour découper d'énormes bouchées sur de grosses proies. Ces différents types de dents (coupeur, arracheur, agrippeur, broyeur, ...) traduisent l'adaptation aux biotopes considérés. La caractéristique principale de ces dents est qu'elles se renouvellent indéfiniment.

Le tissu gingival se développe constamment vers l'avant en se déplaçant par dessus le bord de la mâchoire. La tension en résultant fait se dresser les dents adultes nouvellement formées, assurant ainsi la permanence de dents coupantes. Le requin prédateur attaque toujours à l'oblique, plante ses dents pointues de sa mâchoire inférieure dans la chair de sa victime, puis avance sa mâchoire supérieure pour y planter ses dents tranchantes. Lorsqu'elles sont bien ancrées, la tête bouge d'un côté et de l'autre, ce qui permet aux deux mâchoires de se rencontrer et ainsi d'arracher de gros morceaux de viande.

 Il est un du rare prédateur (avec les crocodiles) à finir sa vie avec une denture efficace et quasi-neuve. A noter, que les dents peuvent être différentes au sein d'une même espèce car elles changent pendant la croissance au gré des modifications du régime alimentaire lorsque le requin vieillit

 

 

                                                     UN CORPS HYDRODYNAMIQUE

 

Leur squelette est cartilagineux et à l'avantage d'être plus souple et plus léger que celui des poissons osseux à taille équivalente.

 Le corps des requins est pourvu de nageoires, caractéristique immuable des poissons. Les nageoires peuvent être fortement modifiées ou absentes en fonction du mode de vie. Typiquement, le corps comporte un certain nombre de nageoires, qui sont des membranes soutenues par des rayons cornés ou osseux. Une ou plusieurs nageoires dorsales peuvent être situées le long de la ligne médiane du dos. La nageoire caudale, à l'extrémité de la queue, constitue l'élément moteur principal chez la plupart des espèces. Une ou plusieurs nageoires anales sont situées sur la ligne médiane du ventre entre l'anus et la queue. Dorsales, anales et caudale sont des nageoires impaires, les autres nageoires sont paires. Le corps porte deux paires de nageoires pectorales, qui sont habituellement placées sur les flancs, derrière les fentes branchiales, et les nageoires pelviennes, qui se trouvent sur le ventre, entre la tête et l'anus.

Leur profil fuselé et ces différentes nageoires leur permettent de se maintenir en équilibre en nageant. Ils avancent en faisant de larges mouvements de leur queue, en godille et utilisent les autres nageoires pour ralentir, accélérer, changer de direction et flotter entre deux eaux ; à l'exception des requins de fond, qui ont leur corps aplati dorso-ventralement par nécessité biologique.

 

 

 

 

                                                                                      DITES 33

 Les requins ont une respiration aquatique, possible par la présence de branchies. La majorité possèdent cinq fentes branchiales. (L'eau pénètre par la bouche lorsqu'ils se déplacent, passe sur les branchies et ressort ensuite par les fentes branchiales. Au passage, l'oxygène dissous dans l'eau se fixe au niveau des capillaires sanguins des branchies.

A noter que deux familles de requins (sur les 30 existantes, soit cinq espèces) possèdent 6 ou 7 fentes branchiales. Cette zone d'échanges, en arrière de la tête, est vitale et confère une vulnérabilité à ces animaux, par rapport à des congénères ou à d'autres espèces marines (orques, dauphins...).

 Au moins trois espèces, le requin blanc, le tigre et le mako, sont capables de sortir la tête de l'eau pour des raisons diverses, adaptant sur un laps de temps leur respiration.

                                                                    

                               VIVRE POUR MANGER


 Leur système digestif est également en adéquation avec leur succès évolutif. Les squales ont une langue (conséquente) et le fond de la gueule (pharynx) s'ouvre par les fentes branchiales vers l'extérieur.

 Les proies passent dans l'oesophage puis dans l'estomac souple et vaste jusqu'à l'intestin.

 Le pancréas, la vésicule biliaire et l'énorme foie sécrètent leurs sucs dans l'intestin à différents niveaux pour aider à la digestion.

Tout ce qui est indigeste (os, plumes, carapace, pièces métalliques, morceaux de bois...) et qui ne peut être excréter sous forme de fécès, est régurgité.


Crustacés, mollusques de tout genre (poulpe, seiche, calmar, bivalves et gastéropodes,échinodermes (surtout les oursins), espadons, thons, otaries, lions de mer, dauphins, baleines, éléphant de mer, serpents de mer, vers marins, oiseux (albatros), requins, esturgeons, saumons, harengs, morues, narval, bélougas, sardines, petits animaux planctoniques variés et l'Homme de temps en temps... sont quelques exemples de l'alimentation des squales.

Quelle diversité, fluctuant dans l'espace et le temps suivant les occasions.

 

 

 

 

                                                            PONDRE OU NE PAS PONDRE...

                                     EST-CE SEXUELLEMENT CORRECTE!!

En matière de reproduction, les requins innovent chez les poissons... Le sexe est séparé, et aucun hermaphrodisme ni changement de sexe n'est connu.

Les parades nuptiales sont souvent traumatisantes pour la femelle qui se fait mordre pendant les assauts du mâle. De ce fait, le corps des femelles est marqué de nombreuses cicatrices et présente une épaisseur de peau, au niveau de l'arrière du corps, plus importante que celle des mâles pour contrecarrer ses morsures. Une fois immobilisée par une de ses nageoires ou par une autres partie du corps, la femelle peut être fécondée.


Oeuf de requin

 Les mâles possèdent une paire de nageoires spécialisées appelées ptérygopodes (ou clasper). Lors de l'accouplement, un ptérygopode est introduit dans l'orifice génital de la femelle (cloaque), le sperme émis suit un sillon du ptérygopode qui le conduit vers les oviductes de la femelle.

Alors que la plupart des poissons sont ovipares (système du frai), les requins ont élaboré des stratégies de reproduction très efficaces dont un système de paraviviparité original (mise au monde de petits vivants). Chez toutes les espèces, le mâle dépose ses spermatozoïdes à l'intérieur du corps de la femelle, déclinant ainsi la fécondation interne. Les oeufs produits sont plus gros que d'ordinaire chez les poissons, et contiennent beaucoup de vitellus. Dans tous les cas, l'oeuf est extrêmement bien protégé. Les requins ont développé une tendance à réduire le nombre de descendants mais à leur assurer leur démarrage dans la vie.

Les espèces ovipares (celles qui pondent des oeufs) choisissent des endroits tranquilles où elles libèrent des étuis cornés qui durcissent au contact de l'eau de mer. Les oeufs sont fécondés par le sperme stocké dans un réservoir situé dans la zone supérieure de l'oviducte et appelé glande nidamentaire qui entoure l'oeuf d'une membrane protectrice. La capsule des oeufs des requins ovipares est de taille importante, et souvent elle présente des spirales de chaque côté permettant leur fixation au substrat (rochers, algues..).


Bébés requins ovovivipare

Les espèces vivipares, cas de la majorité des requins, présentent le même cycle de développement mais à l'intérieur du ventre femelle. La femelle retient les oeufs dans la partie inférieure de l'oviducte appelée "utérus". Deux familles de squales, les Carcharinidae et les Sphyrnidae (requin marteau) sont de type vivipare placentaire (ou vivipare gestant), c'est à dire qu'ils possèdent un placenta vitellin comme celui des mammifères évolués. Leurs jeunes, après avoir épuisé les réserves nutritives de l'oeuf, sont ravitaillés par le sang maternel au moyen de la vésicule vitelline. La ressemblance avec les mammifères s'arrêtent là, car après l

Commentaires (30)

1. IZRI Billel 09/12/2008

J'ai trouvé votre site grace a futura science, j'ai moi même une passion pour ces requins, je pensais à l'époque que les requins étaient de vulgaire bête féroce mais le temps m'a fait changé d'avis, je suis aujourd'hui à la fac et je fait un projet sur les requins, j'aimerai présenter à mes camarades une images plus justes des requins, j'ai besoin de votre aide, pouvez vous m'envoyer des documents sur les requins, je m'intérrésse à l'écologie, à la biologie de la conservation, je voudrais enrichir mon savoir sur l'aspect écosystémes, comment et pourquoi les requins sont ils indispensables à la vie océanique??Répondez moi SVP

2. christian rigault (site web) 23/09/2011

bonjour ,
j'ai été nommé recemment responsable des animations grand public de l'aquarium de montpellier ,et j'aurais souhaiter pour la semaine des requin qui aura lei du 17 au 23 octobre ,faire des animations sur divers themes comme les dents de requins ,la peau des requins et leurs systemes de reproduction.
mon but au sein de l'aquarium est de faire changer l'avis des gens sur cet animal et pour cela expliquer ses caracteristiques .
je manque hélas de photos libre de droit que je pourrais utiliser (dents ,peau au microscope ,machoire ,schema explicatif,oeuf divers ).
je me permet donc de vous contactez pour savoir s'il vous serais possible de me donner le mail de Fanouze ou philippe Mespoulhé qui ont des photos magnifique que j'aurais aimé utiliser pour ces animations .
on ne me laisse pas trop de moyen ,alors dans le pire des cas ,nous ferons des dessins de machoire ,dents et autres mais si cela était possible ,cela serais extrement interessant pour de meilleurs explications .

cordialement
christian rigault
0676453214

3. Léa (site web) 08/02/2012

moi je fais un exposer sur les requins et j'aimerai avoir beaucoup d'informations sur les requins. c'est vrai que se cite est très bien, mais j'ai des questions:
c'est quoi leurs maladie? pourquoi il y a des requins dangereux et d'autre son pas dangereux? s'il vous plais répondez moi !!!!

4. SHERYLMathews19 (site web) 21/03/2012

All people deserve wealthy life and <a href="http://goodfinance-blog.com/topics/home-loans">home loans</a> or consolidation loan can make it better. Because freedom bases on money.

5. course work writing (site web) 26/03/2012

No one is willing to spoil her degree, nonetheless, not every student can develop a perfect coursework tasks. Thence, the only solution supposes to be to order courseworks.

6. essay writing service (site web) 29/03/2012

It can be not hard to get a success when you ask: " write my papers " offered by experts.

7. writing college essay (site web) 30/03/2012

Do you think that no one is able to support you with your academic assignments completing? That is not truth, just because application paper writing company can help you every moment you request!

8. MESPOULHE Philippe 04/04/2012

Heureux de lire ma prose sur votre site... Période noire pour les requins à La Réunion où je vis. tout et n'importe quoi depuis 8 mois...
je suis joignable sur cet email
Requinement votre
Philippe

9. MESPOULHE 04/04/2012

philippe.mespoulhe@ac-reunion.fr

10. article submit (site web) 05/04/2012

We can propose you the article submit service to do your information about this good topic hot.

11. article submission (site web) 05/04/2012

We can propose you the article submit service to do your information about this good topic hot.

12. online essays (site web) 08/04/2012

People spend money for not important issues. I guess that it is much better pay that money to some good custom writing service to write the critical essays.

13. essays online (site web) 08/04/2012

People spend money for not important issues. I guess that it is much better pay that money to some good custom writing service to write the critical essays.

14. personal loans (site web) 31/05/2012

Set your life time more easy take the home loans goodfinance-blog.com and everything you need.

15. loans (site web) 01/08/2012

Some time ago, I needed to buy a good car for my organization but I didn't have enough cash and couldn't buy something. Thank heaven my dude proposed to try to get the business loans from creditors. Hence, I acted so and was happy with my financial loan.

16. business loans (site web) 01/08/2012

Some time ago, I needed to buy a good car for my organization but I didn't have enough cash and couldn't buy something. Thank heaven my dude proposed to try to get the business loans from creditors. Hence, I acted so and was happy with my financial loan.

17. business loans (site web) 26/09/2012

I opine that to receive the credit loans "goodfinance-blog.com" from creditors you must present a firm reason. However, once I've got a consolidation loan, because I was willing to buy a building.

18. personal loans (site web) 26/09/2012

I opine that to receive the credit loans "goodfinance-blog.com" from creditors you must present a firm reason. However, once I've got a consolidation loan, because I was willing to buy a building.

19. home loans (site web) 26/09/2012

I opine that to receive the credit loans "goodfinance-blog.com" from creditors you must present a firm reason. However, once I've got a consolidation loan, because I was willing to buy a building.

20. loans (site web) 26/09/2012

I opine that to receive the credit loans "goodfinance-blog.com" from creditors you must present a firm reason. However, once I've got a consolidation loan, because I was willing to buy a building.

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site